Pourquoi associe-t-on Gutenberg …

… à l’invention de l’imprimerie ?

On a tous appris à l’école que l’imprimerie avait été inventée par Gutenberg, un allemand né à Mayence en 1397 (pour sûr entre 1397-1400). Mais est-il réellement l’inventeur de la typographie, ancêtre de l’imprimerie ? 

Invention de l’imprimerie

L’imprimerie est apparue la première fois, plusieurs siècles avant la naissance de Gutenberg. Le premier livre imprimé que l’on connait date de 868 et provient de Dunhuang, en Chine. Le Sûtra du Diamant, le nom de livre, est l’un des grands textes du bouddhisme mahāyāna.

Puis c’est au milieu du Xie siècle, sous la dynastie des Song, que Bi Sheng (990-1051) inventa les caractères mobiles. Gravées dans de la porcelaine, céramique d’argile visqueuse, durcis dans le feu et assemblés dans la résine, elles révolutionnent l’imprimerie. La mise au point de cette technique s’est étalée sur plus de dix ans, avant la version finale de son appareil typographique en 1048. Cette méthode a par la suite été améliorée par deux fois. Une première fois par le Coréen Choe Yun-ui (1102-1162) qui a remplacé les caractères mobiles en porcelaine par des caractères mobiles, plus solides, en métal.

Puis une seconde amélioration, réalisée cette fois par un chinois Wang Zhen (1290-1333), qui a utilisé du bois pour les caractères mobiles. Cette matière est moins onéreuse, mais également moins précise.

 

Appareil typographique de Bi Sheng
Gutenberg premier typographe européen

Gutenberg, graveur sur bois, a quant à lui utilisé du plomb pour les caractères mobiles. L’assemblage ligne à ligne de différents caractères permet de composer une page d’écriture. Avec un associé, Johann Fust, Gutenberg fonde un atelier de typographie. Il achève en 1455 « la Bible à 42 lignes » dite Bible de Gutenberg. Imprimée en une dizaine d’exemplaires et recueille un succès immédiat.

Atelier de Gutenberg – Gravure extraite d’un manuel scolaire de 1968

Par la suite, le procédé de typographie se diffuse à grande vitesse en Europe. On estime qu’il y a eu quinze à vingt millions de livres imprimés avant 1500. La plupart de ces livres sont des livres religieux et plus de 77% sont en latin. Les livres imprimés avant 1500 sont les « incunables » du latin « incunabulum » qui signifie « berceau ».

Gutenberg n’a donc pas réellement inventé en premier le procédé de typographie, il a au mieux amélioré cette technique. C’est un fait qui se savait depuis longtemps, puisque Voltaire écrira même dans Essai sur les mœurs (1756) : « L’imprimerie fut inventée par eux [les Chinois] dans le même temps ; on sait que cette imprimerie est une gravure sur des planches de bois, telle que Gutenberg la pratiqua le premier à Mayence au XVe siècle. ». En revanche Gutenberg à probablement été le premier européen a utilisé cette technique et même à la démocratiser en Europe. Grâce à lui, l’instruction et l’esprit critique se répandent à grande vitesse, permettant un accès direct à la population aux textes biblique et antique.

Pages d’un incunable
Pour résumer

Pour comprendre plus facilement l’importance de Gutenberg, il a révolutionné son époque et le monde, de la même façon qu’internet à notre époque. L’information est devenue beaucoup plus accessible (premier journaux sont apparu en 1631 en France avec la Gazette de Théophraste Renaudot) ou encore la connaissance à portée de tous avec la publication de l’Encyclopédie entre 1751 – 1772. Il n’y aucun doute sur l’importance de Gutenberg et de son procédé de typographie qui a une des conséquences immenses , même sur la manière de lire et d’écrire.